Le Monde du Golf

« Le défi du golf, c’est d’accepter d’être imparfait. » Jack Nicklaus

13/4 au 16/4 - LET - Lalla Meryem Cup


Royal Golf Dar Es Salam, La ceinture verte, Rabat, Maroc



Il y a moins d'un an, la mallorquina Núria Iturrios rendait une carte de 65 (-7) lors du dernier tour et déposait Florentyna Parker à 6 longueurs. Núria signait là sa première victoire sur le LET dès sa seconde sortie en tant que professionnelle. 

Dans ce tournoi doté de 450000 €, nous retrouvons, outre les membres à vie que sont Laura Davies et Trish Johnson, la plupart de nos habituées. Il y a aussi quelques autres françaises positionnées un peu loin en liste d'attente, par contre l'amie suisse Anaïs qui est juste au top de cette réserve conserve une chance de rentrer dans le champ.

Leaderboard >>>

16 avril:
Un dernier tour sans faute, pontué d'une nuée de birdies (enfin 6), et Klára Spilková* coiffe tout le monde sur le poteau. Núria Iturrios et Agathe Sauzon terminent T8, Ariane Provot T11, Gwladys Nocera T21, etc...

*Klára, 22 ans, est la N°1 tchèque au Rolex Ranking. A 16 ans, elle devenait la plus jeune joueuse de tous les temps à empocher une catégorie pleine sur le LET. 

15 avril: Suzann Pettersen double Lydia Hall, Klára reste dans le top 10, Agathe en sort. Le bon du jour est l'œuvre de l'écossaise Kelsey MacDonald.

14 avril: La galloise Lydia Hall prend le large, Agathe Sauzon dans le top 5, Klára décroche en T9, Ari en T34. C'est fini pour Luna, Anne-Lise, Emilie, Mireia, Jade, Valentine, Justine, Noemí, Eva, Alex, Lucie, Ines et Camille.

13 avril: Une écossaise en tête, 4 joueuses dont Klára sur son sac. Un top 10 à 14 avec Ari dans ses rangs. Demain le cut risque d'être dévastateur chez les amies.



 

Le jour où nous avons croisé Klára.

Klára Spilková
Klára Spilková
En 2009, au Golf national, elle remportait en individuel l'European Young Masters avec une telle avance qu'elle permettait aussi à la République Tchèque de décrocher le titre par équipe.
 
Elle avait produit un tel niveau de jeu durant les deux premiers tours que je décidais d'emmener une bande de jeunes golfeuses suivre sa partie. Mais il ne se passa rien, on aurait dit qu'elle se contentait d'assurer.   
Intrigué, j'attendais la fin de la remise des prix et un bain (immortalisé par Alexis Orloff) dans l'eau pas très claire du 18 (qui lui valut quelques réactions cutanées par la suite),  pour la questionner sur cette relative passivité. La réponse malgré son jeune âge fut très professionnelle: "Il y avait Camilla Hedberg dans la partie et j'ai passé beaucoup de temps à la regarder jouer car j'ai encore plein de choses à apprendre".
 
De retour dans son pays après un petit détour par la Suède (pour un autre tournoi) elle devint la coqueluche de son peuple et donna naissance à de nombreuses vocations golfiques.
 
Article complété par un extrait de mes souvenirs de 15 années de bénévolat passé au service des jeunes.

Samedi 8 Avril 2017
Serge Lechaptois