Le Monde du Golf

« Le défi du golf, c’est d’accepter d’être imparfait. » Jack Nicklaus

Golf en voiture ou à pied ?


La voiturette de golf fait débat !

Le golf subit de l’extérieur des critiques récurrentes par méconnaissance du jeu : la pratique du golf ne serait pas un sport, et ne requérait aucun effort physique ! Si l’image du golf est associée à celle de golfeurs séniors des classes supérieures se baladant en voiturette de golf, peut-on comprendre cette conception de notre sport ?



Golf en voiture ou à pied ?

Doit-on vraiment condamner la voiturette de golf, ou n’est-elle pas en réalité, un élément moteur du développement du jeu de golf ? Obligatoire sur certains parcours de République Dominicaine et des Etats-Unis, ou inclus dans l’offre packagée de parcours de golf voulant maîtriser le flux de golfeurs sur le terrain... Indispensable sur golfs présentant de forts dénivelés, ou encore introuvable sur parcours de campagne ne pouvant offrir un parc de voiturettes à ses membres et autres golfeurs visiteurs…

La voiturette de golf continue à faire débat.

Origines de la voiturette de golf

La voiturette de golf est née aux Etats-Unis, peu après la seconde guerre mondiale. A l’époque, des quotas sur le pétrole avaient été mis en place afin de privilégier l’effort de guerre. De ce fait, le besoin d’énergies nouvelles s’est fait sentir, ce qui a poussé des ingénieurs à  travailler notamment sur l’énergie électrique.

C’est en 1951 que Merle Williams conçut la première voiturette de golf électrique, sortant tout droit des usines de production de son entreprise Marketeer, en Californie.

La voiturette de golf a connu un tel succès que le marché est rapidement devenu très concurrentiel avec plusieurs acteurs voulant tous profiter du développement de cet original mode  transport sur parcours  de golf. C’est la période ou deux géants de la voiturette de golf ont vu le jour : E-Z-Go en 1954 et Club Car en 1958…

En France, le marché de la voiturette de golf est aujourd’hui partagé entre trois acteurs principaux : E-Z-Go, Club Car et Yamaha.

Une grande majorité des golfs est maintenant dotée de voiturettes de golf, en version optionnelle mais aussi obligatoire, permettant de limiter le jeu lent sur parcours ou les tee times sont chronométrés et où le moindre retard a des incidences directes sur l’appréciation du parcours de golf.

La voiturette de golf, inutile ou indispensable ?

La voiturette de golf est souvent perçue par les non utilisateurs comme un accessoire qui décrédibilise le golf en tant que sport. Ce qui peut être compréhensible, car son utilisation limite indéniablement l’activité physique occasionnée par 8 à 10 km de marche, mais avant de porter un jugement, pesons les avantages et inconvénients de la voiturette de golf sur la pratique du golf.

Avantages de la voiturette de golf

Un des points réellement positif de la voiturette de golf est le temps gagné par un joueur ou une équipe de golfeurs sur un round de golf. Son utilisation contribue à dynamiser le rythme du jeu, et facilite les déplacements entre un green et le trou suivant. C’est ainsi un atout pour les golfeurs dont le temps libre est minuté : en effet, il n’est pas toujours possible de se dégager 4h à 5h pour accomplir les 18 trous d’un parcours de golf… Le choix de parcours du golfeur peut ainsi être orienté vers une structure proposant des voiturettes de golf en location pour cette raison.

Dans une optique similaire, il faut prendre en compte les passionnés de golf qui souhaitent jouer 36 voire 54 trous dans une même journée… Aussi bien en termes d’efforts physiques que de temps, la voiturette de golf peut dans ce cas être indispensable en fonction des conditions physiques du joueur.

Enfin, il ne faut pas oublier que certains parcours de golf sont terriblement vallonnés et que la vocation du golf est d’être un sport ouvert à toutes les tranches d’âges. Certaines personnes ne sont tout simplement pas physiquement aptes pour résister à un parcours de 18 trous, soit près de 10 kilomètres de marche sur un terrain accidenté, en jouant au golf, et en portant ou poussant leur sac. C’est entre autre le cas pour une catégorie de séniors pour qui golf et voiturette sont indissociables.


Golf en voiture ou à pied ?

Inconvénients de la voiturette de golf

L’utilisation de la voiturette de golf pour certains golfeurs, et généralement pour les golfeurs puristes, enlève au golf une partie de son charme en limitant le rapport avec la nature, en réduisant l’intérêt sportif, tout en transmettant une image négative du golf en général, considéré comme sport élitiste.

Sport peut-il décemment rimer avec ballade en voiture électrique dans un espace vert privilégié ? Dur à soutenir auprès des détracteurs du golf... Il est indéniable que l’intérêt sportif du golf est sévèrement impacté dès lors qu’on emploie un véhicule électrique pour parcourir les kilomètres de fairways, assis au volant de ces engins maniables et silencieux…  Mais après tout, chacun a la liberté de choisir sa conception du sport.

Côté stratégie, quoi de plus excitant que de penser au coup suivant tout en marchant d’un bon pas vers sa balle posée au milieu du fairway, en bordure de rough, ou au pied d’un arbre dans les sous-bois ? Ou de découvrir avec bonheur un lie avantageux sur un fairway généreux, alors qu’on imaginait avec agacement que la maudite balle avait glissé délicatement dans l’obstacle latéral ? La découverte de sa balle au rythme de la marche apporte son lot de réflexion et d’anticipation du prochain coup tout en favorisant la concentration, beaucoup moins évidente lors d’un parcours réalisé en voiturette de golf.

Une chose est sûre, un néophyte s’imprégnera plus facilement et naturellement des valeurs du golf en pratiquant cette activité sans l’aide d’une voiturette de golf, et encore moins de son fameux GPS…

Alors, pour vous le golf, c'est avec ou sans voiturette ?

L’image du golf donnée par les diffusions TV des tournois internationaux de golf, ne communique pas cette notion anti-sport, car les voiturettes de golf sont proscrites pour les joueurs professionnels en compétition.

La tolérance sera donc seul juge pour respecter le choix de chaque golfeur et de chaque caddy master, comme pour faire écho aux grandes valeurs qui émanent du golf. Certains golfeurs utilisent la voiturette de golf par nécessité, d’autres pour l’art de vivre qu’ils recherchent à travers le golf, pour lutter contre le jeu lent ou tout simplement à la recherche d’ombre… Il n’y a pas une seule manière de vivre le golf, ni règle pour privilégier l’aspect sportif ou la rapidité des déplacements entre deux coups. Le golf se joue comme on l’aime, que ce soit une ballade à pied dans un environnement privilégié en poussant une balle dans un trou, ou une course contre la montre en voiturette électrique pour optimiser son temps de jeu, ce qui concerne cependant qu’une minorité des golfeurs…



Jeudi 2 Décembre 2010
jean-jacques guillaut