Le Monde du Golf

« Le défi du golf, c’est d’accepter d’être imparfait. » Jack Nicklaus

La 15ème édition du Festival Cinespaña


1er au 10 octobre 2010 avec tous les Amis de Miguel Angel Jimenez et de Sergio Garcia !
Le Village du Festival sera installé comme d’habitude dans la cour de La Cinémathèque de Toulouse… Le public et les invités s’y retrouveront pour les Apéro-concerts, autour des tables du restaurant et du BAR à TAPAS !



La 15ème édition du Festival Cinespaña

Pendant 10 jours en automne, depuis quinze ans, l’Espagne s’invite dans les salles obscures de la ville rose et de la région Midi Pyrénées, pour le plus grand plaisir des cinéphiles et amoureux de l’Espagne. Le festival Cinespaña est l’occasion de découvrir les nouvelles tendances cinématographiques tout comme de revisiter le passé grâce à des Hommages et des Rétrospectives…

Soirée d’ouverture
Vendredi 1 octobre

Una hora más en Canarias, la nouvelle comédie de David Serrano avec Angie Cepeda et Juana Acosta
Et
Io, Don Giovanni, drame de Carlos Saura avec Lorenzo Balducci et Emilia Verginelli
à la Cinémathèque de Toulouse


Soirée de clôture
Samedi 9 octobre

REMISE DES PRIX
Et projection de la Violette d’Or 2010
Au Cinéma UGC de Toulouse-Wilson


Cette année, Cinespaña a l’immense plaisir de rendre hommage, en sa présence, à la grande actrice
Ángela Molina.

Le public français la découvre en 1977 dans le film de Luis Buñuel Cet obscur objet du désir. Actrice talentueuse, elle a tourné aussi bien en Espagne avec de grands réalisateurs comme José Luis Borau (La Sabina, 1979), Bigas Luna (Lola, 1985), Manuel Gutiérrez Aragón (Démons dans le jardin, 1982), Pedro Almodóvar (En chair et en os, 1997 ; Etreintes brisées, 2009), qu’à étranger, avec Alain Tanner (L’homme qui a perdu son ombre, 1991), Ridley Scott (1492, Christophe Colomb, 1992), Delphine Gleize (Carnage, 2002), Giuseppe Tornatore (L’inconnue, 2006 ; Baaría, 2009)…


Une Carte Blanche sera offerte au producteur et réalisateur Luis Miñarro.
Luis Miñarro est l’un des producteurs les plus audacieux et stimulants du cinéma espagnol actuel. Depuis 1989, il produit avec sa société de production Eddie Saeta, des films d’auteur de qualité généralement primés dans les festivals du monde entier, parmi lesquels Cosas que nunca te dije de Isabel Coixet (1996), Les mains vides de Marc Recha (2003), En la ciudad de Sylvia de José Luis Guerín (2007), Le chant des oiseaux de Albert Serra, El somni de Christophe Farnarier (Prix du Documentaire, Cinespaña 2009), Singularités d’une jeune fille blonde de Manoel de Oliveira (2010) sans oublier la Palme d’Or du dernier festival de Cannes : Oncle Boonmee (qui se souvient de ses vies antérieures) de Apichatpong Weereasethakul !


Les films de la Résistance à la Transition.
Comment filmer en temps de dictature ? Bardem, Berlanga, Buñuel, Martín Patino, ou Saura ont fait preuve de Résistance pour faire passer leurs idées malgré la censure. À la mort de Franco, c’est une autre période, appelée Transition, qui permet aux cinéastes d’aborder des thèmes jusqu’alors tabous et réprimés par une morale catholique conservatrice, tels que le couple et la famille, la sexualité, l’avortement, la prostitution, l’homosexualité… Une courte rétrospective permettra de revisiter cette histoire.


Un Ciné-concert, en partenariat avec l’Instituto Cervantes, sera donné à La Cinémathèque de Toulouse le 5 octobre à 20h00.
Le groupe The Silent Band (9 musiciens et 2 chanteurs) jouera sous la direction de Javier Pérez de Azpeitia la musique de Ruperto Chapí, d’après la zarzuela de José López Siva et Carlos Fernández Shaw pour accompagner le film La Revoltosa de Florián Rey (1924 - 70 minutes).


La Cantabrie à l’honneur.
Chaque année, Cinespaña met à l’honneur une autonomie espagnole. En 2010, la Cantabrie sera l’autonomie invitée et le samedi 2 octobre sera dédié à sa production cinématographique. Un stand touristique sera installé dans la Cour de La Cinémathèque de Toulouse et la Cinémathèque de Santander présentera une sélection de films.

La dernière séance: du cinéma fantastique à La Cinémathèque de Toulouse.
Tous les soirs, la séance de 22h à La Cinémathèque de Toulouse sera consacrée au cinéma fantastique espagnol, avec aussi bien des œuvres récentes comme Empusa de Jacinto "Paul Naschy" Molina (dernier film de l’acteur / réalisateur Paul Naschy disparu en 2009, l’une des dernière icônes du cinéma fantastique européen), que des « classiques », comme Action mutante de Alex de la Iglesia


Miguel Delibes au cinéma, hommage.
Mort le 12 mars 2010, cet écrivain espagnol est l’un des grands noms de la littérature de l’après-guerre civile (1936-1939). En 1993, il reçoit le prix littéraire Cervantès, considéré comme le Nobel des lettres hispaniques. Une dizaine de ses livres ont été adaptés au cinéma, et son œuvre a été traduite dans une trentaine de langues. Cinespaña permettra de revoir ou de découvrir, entre autres, Les Saints innocents de Mario Camus (1982). En collaboration avec le département d’espagnol de l’Université de Toulouse le Mirail.


Rencontre au forum de la FNAC avec l’écrivain Almudena Grandes, jeudi 7 octobre à 18h autour de son dernier roman. Considérée comme un grand auteur espagnol contemporain, ses œuvres ont plusieurs fois fait l’objet d’adaptation cinématographique, comme par exemple Lulu de Bigas Luna, Malena es un nombre de tango de Gerardo Herrero, Atlas de geografia humana de Asucena Rodriguez


Enfin, comme chaque année, Cinespaña proposera :


- Une Compétition de 8 longs-métrages récents et inédits en France qui concourront pour la Violette d’Or du Meilleur Film – prix doté de 7 500 € par la Mairie de Toulouse


- Le jury sera composé de cinq professionnels du cinéma.


- Le jury étudiant décernera le prix du Meilleur Premier Film.


- Une Compétition de courts-métrages qui concourront pour le prix doté par la Région Midi-Pyrénées de 6000 €. Le jury sera composé de trois réalisateurs.


- La section Documentaire proposera des longs et courts-métrages documentaires. Le jury sera sélectionné par la revue « RAICES » qui dotera le film primé.


- Le Prix du public sera doté pour la première fois par la chaîne Arte.


- Le Panorama regroupera une quinzaine de films de la production récente.


- Cycle scolaire: une sélection de films réservés aux collégiens et lycéens en collaboration avec l’Inspection Académique de la Haute-Garonne et pour la première année, Cinespaña s’ouvre aux étudiants avec une première collaboration avec l’Université Toulouse Le Mirail, l’Université des Sciences Sociales et l’Institut Etudes Politiques où des films seront projetés.


- Cinémas en région : des projections dans vingt et une salles de la région Midi-Pyrénées. Au programme : une sélection de films primés les années précédentes à Cinespaña.


- Aragon, toujours ! Le partenariat avec l’Aragon continue avec, pour la quatrième année, un échange d’étudiants en Audiovisuel entre le Lycée des Arènes de Toulouse et le Centro de Producción Audiovisual de Saragosse. Par ailleurs, le film primé au Festival des Jeunes Réalisateurs de Saragosse en 2010, sera projeté à Cinespaña.


- Trois expositions accompagneront cette édition de Cinespaña :


- À La Cinémathèque de Toulouse, du 1er septembre au 31 octobre 2010 :
«Les Feux du Perthus», journal illustré de la Retirada par Alvaro de Orriols
Première présentation au public de cette exposition exceptionnelle composée des dessins du célèbre écrivain Alvaro de Orriols relatant l’exode de milliers d’espagnols.
Rencontre et vernissage le samedi 2 octobre à 18h30
- À l’Instituto Cervantes :
« Cinéma espagnol, une chronique visuelle »
Une formidable exposition retraçant l’histoire du cinéma espagnol, composée de 80 photos et une vingtaine d’affiches et accompagnée d’un catalogue rassemblant pas moins de 300 photos !
- À la FNAC Toulouse Wilson :
→ Exposition des photos prises par la photographe toulousaine Laure Delmas pour Cinespaña en 2009. L’occasion de revoir les invités de l’an dernier !


Mercredi 6 Octobre 2010
jean-jacques guillaut