Le Monde du Golf

« Le défi du golf, c’est d’accepter d’être imparfait. » Jack Nicklaus

La Boisson du moment "le Pisco Sour" à consommer avec Grande Modération


Notre Grand Ami golfeur Chilien Jorge Dinatores vous propose sa Fameuse recette du Pisco Sour !
Actuellement,il repére pour nous le parcours de golf de Kinshasa !



La Boisson du moment "le Pisco Sour" à consommer avec Grande Modération
  • 30 cl de Pisco (marc chilien à base de moût de raisin)
  • 10 cl de jus de citrons verts
  • 10 cl de sirop de sucre de canne
  • 1 blanc d'oeuf
  • 1 cuillère à café de sucre cristal
  • 4 à 6 glaçons
  • Angostura (à défaut cannelle en poudre)

  •  

  • La préparation du Maître :

  • 1Dans un mixer, monter le blanc en neige avec le sucre cristal

    2Ajouter le jus des citrons, le sirop de sucre, l'alcool, les glaçons - Mixer le temps de fondre les glaçons -

    3Verser dans des verres individuels - Décorer d'une goutte d'angostura ou d'une pincée de cannelle poudre sur le "blanc" de chaque verre -

    4Déguster bien frais -


    La Boisson du moment "le Pisco Sour" à consommer avec Grande Modération
    Le Pisco Sour au Chili

    En 1934, l'écrivain chilien Joaquín Edwards Bello, dans son roman La Chica del Crillón publié l'année suivante, mentionne une boisson appelée "pisco sour, ou "rotting-sour", composé de citrons et de pisco", que boivent des personnages de la pièce.

    Oreste Plath, dans la publication El Santiago que se fue: Apuntes de la memoria en 1997, indique que sur la place Baquedano se trouvaient « les Establecimientos Orient, avec rôtisserie, salon de thé et restaurant, et là-bas le bar "El Bar Oriente" était un lieu de rendez-vous, de réunion, de la mi-journée et de l'après-midi, de bons vins et de spiritueux, pisco sour, les gousses et Tom Collins », et qu'au deuxième étage se trouvait le restaurant où servaient « les maîtres Lucho Moxia et Lucho Riffo. » Oreste Plath ne mentionne pas de dates, mais il est connu que "los Establecimientos Oriente", furent exploités dans les années 60.

    Depuis ces dernières années, le Chili a commencé la commercialisation industrielle de pisco sour, en mettant en bouteille à grande échelle. La réglementation chilienne le définit comme le cocktail produit et embouteillé dans les régions d'Atacama et de Coquimbo, préparé avec du pisco chilien, du jus de citron ou un arôme naturel de citron, et pouvant contenir également des additifs autorisés, tels que stabilisants, épaississants, émulsifiants ,  enturbiantes  ⇔  agents de texture et colorants (article 58 du décret n ° 28 de 1986, du Ministère de l'Agriculture). Son degré d'alcool doit être au moins de 12 ° -Lussac et le contenu minimum  impureza  ⇔  de matière sèche de 2,5 grammes par litres. Cette législation accepte que dans sa forme industrielle, la boisson soit préparée avec du jus ou de parfums naturels d'agrumes autres que le citron, mais dans ce cas, le produit doit être appelé "Pisco Sour", suivi du nom du fruit concerné.



    Jeudi 26 Août 2010
    jean-jacques guillaut